L’origine de Pineo : une eau spéciale pour plusieurs raisons

L’eau Pineo est originaire d’Estamariu, dans les Pyrénées espagnoles

Les sources Pineo ont été découvertes en 852. Un monastère en ruine à proximité en témoigne. Ces sources se trouvent au cœur de la nature vierge des Pyrénées espagnoles, près d’Andorre, protégées par un nid de gypaètes barbus.

La montagne sacrée est située à une altitude de 1 000 à 1 050 mètres, loin au-dessus de la frontière industrielle et entourée de réserves naturelles protégées. La ligne de remplissage est située à une altitude de 550 mètres.

À proximité se trouve la ville d’Estamariu dont le centre est situé à environ 10-15 kilomètres de la source, sur une autre montagne. Estamariu comptait en 2015 seulement 120 habitants.

De l’eau. Entièrement naturelle. Directement de la source

L’eau Pineo provient des profondeurs des montagnes de Banat, depuis la montagne sacrée, à une altitude de 1.500 mètres, sur la commune d’Estamariu.

Les sources Pineo ont un débit moyen de 25.000 litres par heure et fournissent une eau non pompée, mais qui jaillit d’elle-même des profondeurs. L’eau que nous n’utilisons pas coule dans la rivière El Segre de 261km de long.

L’eau de Pineo provient d’un aquifère (torrent de la quera). Il s’agit d’un réservoir d’eau souterrain dont la couche perméable à l’eau a un diamètre de 7,5 à 10 km² et la couche saturée a une hauteur de 150 m.

La source de Pineo, une eau avec une histoire

Monastir (monastère) Sant Vicenç de Pinsent dans les environs de l’eau Pineo

Le monastère Sant Vicenç de Pinsent

Les endroits où l’eau souterraine resurgit à la surface sont traditionnellement baptisés de noms de saints. Des sanctuaires, des bains ou des lieux de pèlerinage s’y installaient. C’est aussi le cas pour la montagne « sacrée » où se trouvent les sources Pineo. Les ruines d’un monastère sont situées à seulement 100 mètres des sources, protégées par un rocher en surplomb. Il s’agit du « Monastir Sant Vicenç de Pinsent » (« Monastir » signifie monastère en catalan).

Certains documents historiques mentionnent aussi le nom de « Sant Andreu de la Quera » (« quera » signifie « sécheresse » en catalan) pour cet endroit. Des plans géologiques mentionnent d’ailleurs les sources de La Quera. Les sources ayant fait l’objet d’une demande d’appellation « eau minérale naturelle Pineo » ont été rebaptisées sources Pineo.

Le petit monastère date de 852 et l’église qui en fait partie a été restaurée en 967 par l’évêque d’Urgell, Guisad II. Le bâtiment est une abbaye romane dont les ruines sont restées. Un vestige du passé.

La zone naturelle environnant l’eau Pineo

Beaucoup de sociétés d’eaux minérales célèbres ont découvert une source et l’ont transformée en une véritable industrie. Pineo souhaite justement garder la production à petite échelle, par respect pour la nature. La source Pineo se trouve au cœur d’une région naturelle intacte au milieu des Pyrénées espagnoles. Notre source se trouve à une altitude de 1.100 mètres. Les bouteilles y sont également directement remplies et embouteillées. On ne trouve aucune industrie dans un rayon d’environ 15 à 20 km, c’est un parc naturel protégé. Le gypaète, un oiseau rare en a même fait une zone de nidification.

La zone naturelle de l’eau Pineo

Un gypaète près de l’eau minérale Pineo

Le nid du trencalòs, le gypaète catalan, dans les environs de l’eau Pineo

Près de la source se trouve le nid d’un trencalòs. Le trencalòs est le nom catalan pour le gypaète barbu, de l’espèce des vautours. Ce rapace figure sur la liste rouge de l’IUCN (des animaux protégés). Il n’en existe que 4000 dans le monde entier.

Dans les environs de Pineo, le gypaète vit devant un rocher. Chez les Indiens, ce gypaète rouge est un messager qui symbolise la protection, la vigilance, l’éveil et la purification. C’est exactement le rôle symbolique qu’il joue à proximité des sources de Pineo.

Le gypaète reste toute sa vie généralement aux alentours de son nid, à des altitudes de 300 à 4 500 mètres. À Pineo, il a fait son nid à 1.300 mètres d’altitude, 200 mètres au-dessus de la source.

Le gypaète, avec son envergure de 2,5 mètres et son corps rouge aux reflets de bronze est beau à voir. Son apparence est impressionnante et ses teintes bronze proviennent de la terre rouge riche en fer.

La source artésienne de Pineo

L’eau jaillit spontanément des sources de Pineo, poussée par la pression hydraulique d’un réservoir d’eau souterrain. Le sol est constitué de plusieurs aquifères, des couches perméables qui sont à leur tour fermées par des couches non perméables. Ainsi, l’eau sur les hauteurs peut exercer une pression sur l’eau située en aval, en la poussant de cette manière à la surface. L’eau jaillit alors spontanément en hauteur. On parle de source artésienne naturelle.

Pineo Aquifier

1. Couche perméable à l’eau
2. Aquifère = couche saturée en eau
3. Couche imperméable
4. Le sommet « Benedió »
5. Les ruines du monastère Sant Vicenç de Pinsent
6. Les sources Pineo
7. Le bassin de collecte de l’eau Pineo
8. La ligne d’embouteillage Pineo
9. La rivière El Segre

Une eau minérale vivante, pure et naturelle

L’origine de l’eau Pineo lui donne toutes ses propriétés uniques, dont nous avons conservé le caractère naturel, et qui font de cette eau un produit totalement pur.

VOIR NOS PRODUITS